Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de l'AFEPP
  • : Partage d'informations concernant la psychomotricité, étude et profession
  • Contact

Où Est-Ce ?

22 janvier 2017 7 22 /01 /janvier /2017 07:11
COPES : 5 conférences du soir 2017

Sur le thème

Quand les bébés, les enfants et les adolescents ne veulent plus vivre

à Paris à 14ème

Stage CO-17 ou accessible individuellement :

Le suicide des enfants, petits et grands, sidère et bouleverse totalement les adultes, mais pour autant ne va pas sans poser de complexes questions cliniques : quelle représentation a l'enfant, l'adolescent, de la mort ? Qu'est-ce qui conduit un bébé à renoncer à la vie ? Comment accompagner des parents, des fratries, dévastés par le suicide de leur proche ?

Les professionnels, face à ces situations dramatiques, se doivent de préserver une vie psychique éclairée et dégagée du mortifère.

Tout au long de l'année, en soirée, le Copes abordera ce sujet subtil au sein de conférences, afin de soutenir les professionnels dans des accompagnements émotionnellement forts.

La pluridisciplinarité s'inscrit dans le choix des thèmes des conférences, la diversité des intervenants et l'accueil des stagiaires.

- 19/01 : Neuro-sociologie du suicide par Boris Cyrulnik

- 23/03 : Se laisser mourir ou vouloir mourir : enjeux de la qualité des soins précoces par Bernard Golse

- 15/06 : Gérer la crise suicidaire chez l’enfant par Marie Touati-Pellegrin et Elise Tordjman

- 19/10 : La vie (institutionnelle), mode d’emploi : du bien-fondé d’une institution soignante pour des ados en panne de vie par Anne-Marie Paul, Vincent Faurie, Bénédicte Chamoun

- 30/11 : L’enfant face à la mort : détours anthropologiques par Benoit Quirot

Repost 0
20 janvier 2017 5 20 /01 /janvier /2017 07:40
Congrès du CIPPA en mars 2017

Les 2 et 3 mars

à Paris (espace Reuilly - 12ème)

sur le thème

Autisme(s) et psychanalyse(s) III

Construction et partage du monde interne

organisé par Coordination Internationale entre Psychothérapeutes Psychanalystes s'occupant de personnes avec Autisme et membres associés et l'Université Paris Diderot

L’autisme infantile et les fonctionnements pathologiques qui s'y rattachent, nous confrontent à trois grandes questions : la question du pourquoi, la question du comment et celle enfin du vécu des sujets concernés.
La question étiologique demeure aujourd'hui encore sans réponse univoque et la psychanalyse n'a ni l'ambition ni la prétention de vouloir la résoudre en tant que telle. La question des mécanismes qui président à la mise en place d'un fonctionnement autistique est extrêmement complexe, et la psychanalyse contribue efficacement à cette réflexion en montrant comment les mécanismes de défense mis en place à l’encontre des angoisses archaïques peuvent venir entraver le développement cognitif et affectif des enfants autistes.

Ce troisième congrès a choisi de se centrer sur la troisième question, à savoir celle du vécu des patients autistes, soit de leur monde interne.
Dès 2007, l’avis n°102 du Comité Consultatif National d'Ethique (CCNE) - alors présidé par Jean-Claude AMEISEN - soulignait que l'approfondissement de l’étude du monde interne des personnes autistes était désormais une priorité scientifique du fait des enjeux thérapeutiques qui en dépendent.
Pouvoir comprendre et partager quelque chose de la vision cognitive, émotionnelle, fantasmatique ou artistique qu'un patient autiste se fait du monde qui l’environne, qu'il s'agisse d’un bébé, d’un enfant, d’un adolescent ou d’un adulte, est en soi une aide apportée au processus d’accès à l’intersubjectivité si ce partage est vécu comme non dangereux et comme non menaçant.
C’est de ce pari d’un possible partage que ce 3ème congrès de la CIPPA a voulu témoigner en se proposant d’articuler des paroles de parents et des propos de professionnels ainsi que des témoignages de personnes autistes.

Repost 0
19 janvier 2017 4 19 /01 /janvier /2017 16:16
Congrès 2017 de la SFPEADA

Les 9 et 10 juin 2017

à Amiens

sur le thème

Imaginaire et nouvelles machines

organisé par la Société Française de Psychiatrie de l'Enfant et de l'Adolescent et Disciplines Associées

Les machines peuplent désormais nos vies quotidiennes, nos espaces de travail, et modifient notre rapport au monde. Pris dans le flot ininterrompu des courants numériques, nous sommes amenés à composer avec ces nouveaux champs de force qui influencent en profondeur nos représentations et nos systèmes de pensée et d’action. Sur les plans diagnostique et thérapeutique, le recours à l’imagerie et aux nouvelles technologies nourrit l’imaginaire des patients comme celui des familles et des praticiens. Dans quelle mesure l’interposition de ces «machines » est-elle susceptible de contribuer à la co-construction d’un espace de pensée partagé entre le clinicien et son patient ? Ouvrent-elles de nouveaux espaces de vie, de création, de médiation et de socialisation, ou bien rabattent-elles vers un imaginaire d’emprunt ?  Quel est l’impact sur la relation thérapeutique d’une conception futuriste de l’être humain rendu transparent et transformable à souhait et qui n’aurait qu’à se soumettre aux conclusions du bilan et aux propositions qui en découlent.

Alors que le monde connaît une évolution technologique sans précédent, nous vous invitons à une décélération collective les 9 et 10 juin 2017 à Amiens. Dans cette ville où l’écriture visionnaire de Jules Verne a su si brillamment associer imaginaire et nouvelles machines, nous vous proposons d’ouvrir un espace de réflexion partagée sur les progrès de notre temps et les nouveaux défis cliniques qui en résultent dans le cadre des prises en charge d’enfants et d’adolescents en souffrance psychique

Repost 0
16 janvier 2017 1 16 /01 /janvier /2017 07:36

Le samedi 18 mars 2017

à Soissons, centre hospitalier, consultation de la douleur 

Le soin psychomoteur à visée antalgique

Proposée par l'AFPIDC (Association Française des Psychomotriciens Intervenants en Douleur Chronique )

Rappels sur la législation : l’obligation de prendre en charge la douleur loi du 4 mars 2002
Définition de la douleur,  
Bilan psychomoteur du patient douloureux chronique et approche du soin psychomoteur à visée antalgique
Echanges de pratiques à partir de cas ou vignettes cliniques exposées par les participants, ainsi que de mise en situation

Inscription avant le 28 février 2017

Repost 0
15 janvier 2017 7 15 /01 /janvier /2017 08:29

Toutes les écoles ne passent pas par la case concours mais il est encore temps pour les indécis d'aller sur les sites des écoles pour télécharger les derniers dossiers d'inscription.

Quelques dates :

- IFP Rouen, inscription jusqu'au 31 janvier pour un concours le 25 avril 2017.

- IFP Pitié-Salpêtrière, inscription jusqu'au 1er février pour un concours le 20 avril 2017.

- IFP Lyon, inscription jusqu'au 3 février pour un concours le 21 mars 2017.

- IFP Lille, inscription jusqu'au 8 mars pour un concours le 12 avril 2017.

- IFP Varois, inscription jusqu'au 15 mars pour un concours le 13 mai 2017.

- ISRP, inscription jusqu'au 24 mars pour Paris et Marseille. Concours le 13 mai 2017

- IFP Mureaux, inscription jusqu'au 7 avril pour un concours le 16 mai 2017. 3 places sont en entrée par une PACES et 2 places sont réservés à des étudiants de STAPS.

 

- IFP la Réunion, inscription jusqu'au 21 avril, 10 places sont en entrée par une PACES.

- Les IFP de Bordeaux et Mulhouse ne sont accessibles qu'après une PACES.

- L'IFP d'Orléans est accessible après une PACES ou une première année de licence de biologie ou de STAPS

L'IFP  de Toulouse a clôturé ses inscriptions.

Première porte à franchir pour nous rejoindre dans ce métier multiple et exaltant. Franchissez la le cœur battant.

Repost 0
15 janvier 2017 7 15 /01 /janvier /2017 07:15
Journée d'étude ARPEA

Le vendredi 24 mars 2017

à Reims (au CRDP)

sur le thème

Du traumatisme au trauma

Comment les penser ?

Quels soins aujourd'hui ?

organisé par l'Association Rémoise pour la Psychiatrie de l'Enfant et de l'Adolescent

Le traumatisme, un des « paradigmes de la vie psychique », introduit à la complexité de l’existence et des causalités psychiques et somato-psychiques. Une des missions de la Santé Publique est de prévenir et de soigner les différents traumatismes survenant dans la société, selon les registres individuel et collectif. L’entité nosologique des psychotraumatismes porte la marque des différents courants de l’histoire de la psychiatrie et de la psychologie, en passant par la psychanalyse, la psychiatrie phénoménologique, les psychologies comportementales, cognitives, les nosographies européennes et américaines, les neurosciences... Les facteurs sociétaux et les actualités contribuent à la construction psychique individuelle ou collective du psychotraumatisme et à l’évolution de cette notion dans le langage courant, comme dans les discours spécialisés. La notion de psychotraumatisme se voit affectée dans les représentations de tout un chacun - en raison par exemple de la portée des textes juridiques établissant les critères du statut de victime ou des effets de mode qui se propagent dans les discours. Le psychotrauma fait effraction dans la pensée elle-même, parce qu’il engage sans doute une confrontation au réel de la mort, de la vie, dont le sexuel. La psychopathologie n’est pas la dernière à tenter de suturer, de normaliser ce paradigme renversant tous les autres. Les psychotraumatismes se développant dans et autour de l’enfance et de l’adolescence ont leur singularité, tant dans leurs causes, leurs modes de manifestation, que dans leurs prises en charge thérapeutiques et sociales. Au travers des différentes interventions de cette journée d’études, nous souhaitons cerner plus finement la notion de traumatisme psychique et déployer un travail associatif sur ses différentes modalités : individuelles bien sûr, mais également familiales, générationnelles, sociopolitiques, culturelles, institutionnelles, migratoires, historiques...

Notons l'intervention de Franziska Lempp, psychomotricienne intervenant sur le thème : Stress corporel et sensoriel chez le bébé prématuré en période néonatale - un enjeu pour la dyade

Repost 0
14 janvier 2017 6 14 /01 /janvier /2017 10:16
Journée ANECAMSP 2017

Les 23 et 24 mars 2017

sur le thème

Attentes et listes d'attente en action précoce

à Paris (espace Reuilly)

 

L’Action médico-sociale précoce a une mission d’accueil et d’accompagnement des familles dès l’annonce d’une difficulté chez un jeune enfant. Les objectifs sont de soutenir le développement, contribuer à une évolution positive, favoriser les liens d’attachement, en mettant en place des appuis et des moyens de compensation, et en tenant compte des périodes sensibles du  développement.  
 
Les réalités de terrain ne permettent pas toujours de répondre  de façon suffisamment réactive et adaptée aux besoins de tous les enfants. Il va falloir faire des choix, forcément injustes. Angoisse des parents, dilemmes du côté des professionnels, et questionnements et incompréhension   du côté des partenaires: l’éthique de l’action médico-sociale précoce est-elle compatible avec la notion de liste d’attente ? 
 
Mais de quelles attentes parlons-nous? Qu’est-ce  que l’attente de chacun ? Qui attend quoi de qui ? L’attente est-elle toujours la même dans son contenu et sa temporalité, pour les parents, le médecin adresseur, la PMI, des crèches, les écoles, des partenaires libéraux, des équipes sollicitées...? 
 
Comment dissiper les malentendus entre parents et équipes ? Comment trouver des ajustements raisonnables ? Quel accueil et quel accompagnement pour que le projet de soins ne soit pas un « parcours du combattant » ?  Comment concilier l’attente des parents, les besoins de l’enfant et les ressources  disponibles en proximité ? 
 
Comment penser autrement les notions d’attente, d’accueil, de besoin et de parcours ? Peut-on réfléchir à prioriser, inventer des procédures innovantes, moins linéaires et plus fluides, mieux travailler  localement avec l’ensemble des partenaires,  pour que chaque enfant et chaque famille qui le nécessite puisse être accueilli dans un délai raisonnable.
 
Comment  faire entendre et reconnaître le manque de moyens en Action Médicosociale précoce, aggravé par le manque de places en structures d’aval et les grandes inégalités territoriales ? Qui impulsera une politique petite enfance plus égalitaire dans tous les territoires et permettra que chaque enfant ait une place adaptée ?   
 
Ce sera le thème de nos journées de mars 2017, en lien avec les équipes et les familles concernées.

Repost 0
1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 16:18

En espérant que, malgré les échéances électorales, 2017 voie enfin des avancées décisives pour notre profession.

La réingénierie sera-t-elle enfin validée ?

J'en profite pour vous rappeler le #jedispsychomot et #OEMP pour que chacun se mobilise pour notre profession et sa reconnaissance.

Excellente année à tous.

Tous nos voeux professionnels pour 2017
Repost 0
1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 15:52
Journée clinique CORPS et PSYCHE

le samedi 4 février 2017

à Lyon (Bron)

sur le thème

Quel cadre quand le corps est en jeu ?

 

Cette journée de réflexion clinique s’intéressera aux dispositifs thérapeutiques que tout clinicien peut être amené à « bricoler » lorsque le corps est directement en jeu, soit parce que la médiation proposée l’y invite, soit parce que les manifestations corporelles s’y imposent et s’y déploient. Nous chercherons à comprendre les spécificités du cadre thérapeutique dans ces situations cliniques et nous examinerons la manière de le penser, de le mettre en place, de l’énoncer pour accueillir et mettre au travail ce qui s’exprime entre corps et psyché. Ces cadres thérapeutiques sont généralement inédits et sans modèles dûment référencés mais ils sont habités par des théories, souvent implicites, que nous essayerons de repérer. Nous  travaillerons  toutes  ces  pistes  à  partir  de  diverses présentations cliniques que le Professeur René ROUSSILLON discutera tout au long de la journée

Repost 0
29 décembre 2016 4 29 /12 /décembre /2016 20:46
EHPAD Les Charentes à Angoulême (16)

94 lits avec Unité Spécialisée Fermée

Recherche un psychomotricien/ne CDI temps plein

Poste à pourvoir au plus tôt

Salaire CC hors ancienneté 1993.68 €

Adresser CV + lettre : c.furlan-simpson@orpea.net
Tél 05 45 25 94 00
Repost 0